DolbyE

Le dolby E

Structure

Le DolbyE est un codec audio qui permet le transport de 6 à 8 sons dans l’emplacement d’une paire stéréo AES/EBU non compressée.

En 16 bits/48 kHz, la paire stéréo DolbyE transporte jusqu’à 6 sons mono 16 bits.

En 20 bits/48 kHz, la paire stéréo DolbyE transporte jusqu’à 8 sons mono 16 bits.

En 24 bits/48 kHz, la paire stéréo DolbyE transporte jusqu’à 8 sons mono 20 bits.

Le flux DolbyE est stéréo (les deux canaux sont liés et indécodables séparément) et discontinu de type Burst. Le flux est forcément référencé sur une cadence vidéo. A 25 images/seconde, le flux est organisé en plusieurs trames de 40 ms. Chaque trame est constituée d’un paquet de données précédé et suivi de silence, ce qui vaut au DolbyE son caractère discontinu.

Sa structure permet au DolbyE d’être intégré au workflow audiovisuel. En référençant chaque trame sur la trame vidéo correspondante, image et son peuvent être traités conjointement sans risque de destruction du flux DolbyE, lors d’un point de montage ou d’une commutation par exemple. Pour ce faire, la synchronisation des flux audio/vidéo doit rigoureusement placer le point de commutation/montage (lignes rouges ci-dessus) dans le silence du DolbyE, autrement le paquet de données audio sera rompu et la trame DolbyE réputée erronée ; il en résultera au mieux un silence audible de 40 ms, voire un bruit rose (pschitt !) caractéristique.

En vidéo SD (625 lignes à 25 fps), l’emplacement idéal du début du paquet de données audio correspond à la ligne 12 du signal vidéo (+/- 1 ligne). En HD (1125 lignes à 25 fps), l’emplacement idéal du début de paquet de données audio correspond à la ligne 20 du signal vidéo (+/- 2 lignes).