EBU ADM Renderer reçoit le prix Innovation & technologie de l’EBU

Chaque année lors de sa Technical Assembly, l’EBU décerne son Technology & Innovation Award pour mettre en avant les solutions techniques innovantes de l’un de ses groupes de travail.

Cette année, le gagnant est le logiciel EBU ADM Renderer (EAR) qui œuvre dans le domaine de la nouvelle génération audio (NGA).

Qui est le BTF-renderer, consortium auteur de ce logiciel EAR ?

BTF est l’acronyme de Broadcast Technology Future, un type de consortium resserré, piloté par l’EBU et chargé de faire la lumière sur un défi technologique stratégique.

Le BTF-renderer est un consortium constitué autour de la problématique Next Generation Audio qui associe les services R&D des sociétés suivantes : France Télévisions innovations & développements, Radio France et b<>com (France), NHK (Japon), BBC (Royaume-Uni), IRT (Allemagne) et RAI (Italie).

Ses réalisations

Les projets stratégiques audio et métadonnées de l’EBU ont communément établi un format de métadonnées audio publié en 2015 : l’ADM (Audio Définition Model) référencé depuis par l’ITU (Union Internationale des télécommunications). L’ADM permet de décrire tout type de master audio, qu’il s’agissent de sources multicanales classiques (mono, stéréo, 5.1, 71. etc.) mais aussi de type « objet » ou « scène ». Ces deux derniers types sont utilisés dans les productions pour le jeu vidéo, le cinéma ou la Réalité Virtuelle, et commencent à apparaître dans les secteurs de la sonorisation et de la production TV/radio.

C’est sur ce standard que repose le moteur de rendu sonore EBU ADM Renderer qui associe un mixage orienté objets à des métadonnées. L’avantage : ce moteur de rendu utilise les métadonnées ADM et affecte les sources sonores aux différents haut-parleurs disponibles, que l’on dispose d’une simple stéréo, de systèmes multicanaux complexes (5.1, 7.2, 9.2+4, etc.) ou d’une écoute au casque. Cela évite la création d’un mixage différent pour chaque dispositif d’écoute.

En février dernier, des tests perceptifs avaient été conduits chez certains partenaires du projet pour évaluer la qualité de restitution du moteur de rendu, comme à France Télévisions (voir l’article).

De gauche à droite : Michael Weitnauer (IRT), Paola Sunna (EBU), François Xavier Georget qui représente Matthieu Parmentier (France Télévisions), Egon Verharen(NPO, EBU) Chris Pike et Thomas Nixon (BBC)

Lire l’article de l’EBU

Ce contenu a été publié dans audio, Audio, Normes, OBA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *