IBC 2015 : Édito

IBC2015Présent depuis plusieurs années, l’IP a massivement étendu son potentiel pour coloniser cette année toute la chaîne de fabrication/diffusion des contenus audiovisuels.
Cependant de nombreux acteurs s’y bousculent, à commencer par les historiques du broadcast et ceux de l’IT. Pour parvenir à s’entendre, et offrir une vraie opportunité de migrer les systèmes points à points vers des systèmes ouverts, les tous récents standards SMPTE offrent de bonnes bases démontrées à l’IBC, en attendant de vraies normes mondiales ainsi que de réelles opportunités de marchés offerts par l’IP.


Les constructeurs, voulant probablement rassurer sur l’interopérabilité, ajoutent à cette confusion avec des démonstrations mêlant plusieurs concurrents, sans nous en dire plus sur les difficultés de mise en œuvre.
Enfin et surtout, l’arrivée de l’IP introduit une nouvelle mutation : celle du passage du monde matériel au monde logiciel, ce qui ajoute une couche de complexité dans un salon IBC toujours dominé par les acteurs du hardware.
Si les questions du « Qui fait quoi ? », « Qui édite quoi ? » ou « Comment ça marche ? » restent ouvertes, les promesses sont nombreuses : l’utilisation de matériel standard (au lieu  d’équipements dédiés) devrait générer de fortes économies financières et une réduction significative de l’empreinte énergétique en terme de poids et de consommation des équipements, ces démonstrations attendues restent à faire. De quoi animer les prochains salons !

Ce contenu a été publié dans Audio, informatique, IP, Ultra-HD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *