IBC 2016 : Édito

Basic RGBCette année, les exposants de l’International Broadcast Convention – le salon des technologies audiovisuelles d’Amsterdam – ont beaucoup moins communiqué autour des promesses décoiffantes de leurs prototypes comme en 2014 avec la 4K et les drones, puis en 2015 autour de l’image en Haute Dynamique et les régies de production tout IP. Ce millésime 2016 a permis d’apprécier des stratégies plus claires assorties de produits finalisés.

Par Matthieu Parmentier – France Télévisions – innovations&développements

La grand-messe européenne a débuté comme souvent par quelques annonces de fusions stratégiques. Cette fois c’est Blackmagic Designs, la jeune marque australienne responsable du cassage de prix des caméras, des interfaces, des mélangeurs, des convertisseurs, et des enregistreurs… qui a annoncé le rachat de sa compatriote Fairlight (interfaces et stations d’édition audio) et celui d’Ultimatte, parmi les entreprises leaders des technologies d’incrustation et de studio virtuels. Ces renforts viennent positionner Blackmagic sur deux secteurs qui se voyaient encore à l’abri d’une concurrence aussi agressive. Autre annonce importante, Telestream a racheté Vidcheck, le spécialiste de la manipulation et transformation de fichiers multimédia va donc intégrer l’un des plus respectés outils de contrôle de qualité des fichiers.

Si la connectivité IP est omniprésente sur les appareils, marquant clairement le sens de l’histoire, les détails se nichent dans les standards supportés. Les constructeurs font souvent l’effort de prouver leur interopérabilité IP avec quelques concurrents, mais le coût et la praticité réels des régies tout IP restent au centre des interrogations. D’ailleurs, non loin de la Future Zone, l’IBC a réservé un espace de démonstration IP à vocation pédagogique ouvert à tous les constructeurs et tous les standards, patronné par l’Union Européenne de Radio Télévision (EBU) et la VRT, la télévision publique belge flamande. Lire notre article : Combien coûte une régie de production HD ?

La réalité virtuelle, jadis cantonnée aux salons grand public, fait une entrée remarquée chez de nombreux constructeurs : caméras, éditeurs de montage, d’étalonnage, stiching (assemblage des différentes vues pour recréer une scène 360°) et procédés audio immersifs (micros, éditeurs, plugins) rafraîchissent certaines visites. Cependant la qualité visuelle des casques Oculus et consorts afflige énormément en comparaison des époustouflantes démonstrations Ultra HD.

Car l’Ultra HD phase 2 approche avec l’arrivée des premiers téléviseurs grand public capables de combiner 4K à 100 images/seconde, haute dynamique et colorimétrie étendue. Du côté des solutions de production, toutes les marques ont désormais une gamme 4K haute dynamique et colorimétrie étendue, en version commerciale ou exposée à l’état de prototype. Les connecteurs 12G-SDI et 10 GbE fleurissent sur tous les équipements, érigeant désormais l’Ultra HD a rang de vrai standard de production et non plus comme un assemblage de 4 flux HD. Lire notre article : Ultra HD en route pour la phase 2

Enfin le Cloud, cet invisible nuage plein de promesses ou de menaces selon le point de vue, a marqué l’édition 2016 par son omniprésence. Tous les fabricants de stockage ont ainsi étendu leur offre au moyens d’outils d’archivage et de management des fichiers audiovisuels. Car si le stockage en Cloud reste une sérieuse menace pour leurs futures ventes de matériels, ils comptent bien se rattraper avec la fourniture de ces services complémentaires, intelligents et scalables, tirant partie des promesses du Cloud. Plusieurs entreprises accélèrent donc la migration de leurs offres sur Amazon et Microsoft, avec l’ambition de paralléliser dès que possible l’encodage ou la vérification de fichiers sur des milliers de machines virtuelles pour obtenir des performances inenvisageables sur une installation privée. Vivement les premières démonstrations !

Ce contenu a été publié dans Audio, informatique, IP, Réalité virtuelle, Ultra-HD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *