IFA 2015

Entrée IFAL’IFA, le gigantesque salon de l’électronique grand public européen vient de se terminer à Berlin mercredi soir. 

Le programme des conférences de l’IFA résume à lui seul l’esprit du salon : mobilité, santé, big data, design, maison, divertissement.

Des évolutions, pas de révolution

L’an dernier, le salon était résolument celui de la maison où tout se connecte pour offrir une kyrielle de services. En 2015, on parle davantage de Smarthings ou d’IoT, Internet of Things, un acronyme que l’on voit partout. Changement de stratégie, on ne propose plus une maison garnie d’objets connectés mais ces objets eux-mêmes, libre à chacun d’en disposer comme il le souhaite, à la maison et au delà (en faisant du sport, les courses, etc.). Samsung par exemple présente des vitrines thématiques : santé, domotique, sécurité, …

L'IoT présenté par Samsung  sous vitrines comme dans un musée.

L’IoT présenté par Samsung sous vitrines comme dans un musée.

Les images de l’IFA

Bien sûr l’Ultra-HD est omniprésente. Deux nouveautés d’importance cette année sans pour autant être mises en avant : les lecteurs blu-ray UHD et le HDR.

Les premiers lecteurs Blu-ray Ultra-HD.

Panasonic n’avait pas attendu le 24 aout, date de la normalisation du produit pour communiquer sur la présentation d’un modèle à Berlin. En effet, coincé derrière une vitre, on aperçoit un prototype et aucune information n’est donnée en terme de prix et de mise sur le marché.

Prototype de lecteur Blu-ray UHD/4K Panasonic

Prototype de lecteur Blu-ray UHD/4K Panasonic

Samsung en revanche présente un modèle qui sera commercialisé en mars 2016 pour 500 $.

Le premier lecteur UHD de Samsung UBD-K8500

Le premier lecteur Blu-ray UHD de Samsung UBD-K8500

Ces deux produits pourtant très attendus ne font pas l’objet d’une présentation particulière. Ce qui saute aux yeux du visiteur de l’IFA, ce sont plutôt les images logotés Netflix et Amazon.

TCL ne présente pas de lecteur UHD mais un système de streaming adaptatif baptisé Smooth & Steade qui tient compte de la bande passante disponible pour afficher le flux sans interruption.

Adapative streaming

Oui, on voit des images UHD via Internet mais pas seulement, il est un peu tôt pour tirer des conclusions hâtives. Si on se rend sur le stand de LG (voir plus bas), on pourra découvrir des images reçues par satellite ou TNT.

Le High Dynamic Range (HDR)

Les grands constructeurs traditionnels présentent la norme mais on regrette que celle-ci soit mise au même niveau que les traitements vidéo maison. À chaque fois, on compare les images sur deux écrans avec/sans. Peu de gens s’arrêtent pour regarder en lumière ambiante les images HDR du carnaval de Rio sur les écrans Sony. Juste à côté, le constructeur nous explique l’apport de son processeur 4KProcessorX1 et de son système Triluminos dans le traitement de l’image UHD. LG par contre installe une paire d’écran OLED dans une alcôve pratiquement dans l’obscurité ce qui forcément donne plus de pertinence au rendu. En face de cette alcôve, 4 écrans diffusent des contenus HDR provenant de BBC en DVB-T2, HbbTv 2.0 avec l’EBU, satellite avec Astra, set top box BroadCom.

La mention HDR by Technicolor apparait sur le stand de Sony ou Thomson. Pour TCL ou VESTEL ce sera Dolby Vision HDR.

Sur le stand Thomson

Sur le stand Thomson

Sur le stand VESTEL

Sur le stand VESTEL

 

Le High Frame Rate (HFR)

Les images que l’on peut voir sur tous ces prodigieux écrans UHD ne bougent guère : des plans fixes avec quelquefois un très léger mouvement de caméra, des time laps en pagaille. Il arrive que nous reconnaissions certaines images de l’année passée. Il n’y a guère que Philips qui se risque à évoquer la notion de HFR en nous offrant la possibilité de comparer des prises de vue à 24, 50 et 100 images/seconde.

Philips HFR

Écrans OLED

VESTEL fait partie des rares à présenter des écrans OLED mais c’est surtout LG qui propulse la technologie. A l’entrée du stand, une salle dans l’obscurité où a lieu un show sur une soixantaine d’écrans. On regrette que ceux-ci soient incurvés car les reflets viennent véritablement perturber la projection. Un peu plus loin, on évolue dans la pénombre et on peut voir quelques uns de ces écrans de plus près. C’est relativement impressionnant, on a la sensation de relief ! Et chose plus surprenante lorsque défile un générique : on voit par comparaison avec un écran LED voisin qu’il n’existe aucune rémanence. LG insiste sur l’épaisseur de la dalle : 4,8 mm.

La projection Laser reste marginale et c’est comme toujours Hisense qui en est l’ambassadeur. Évidemment, les images qui s’étendent sur une diagonale de 100 pouces semblent bien fades par rapport à celles qu’on a pris l’habitude de contempler sur le salon. Même chose chez Changong.

La 8K

Samsung, LG et Vestel présentent des images 8K (33 millions de pixels) sur 98 pouces. Plus étonnant le chinois SkyWorth plutôt qu’un time laps affiche des bulles de savon ou de skate au ralenti.

La 3D a pratiquement disparu si ce n’est LG qui propose un film spectaculaire sur 12 écrans 4K passifs et Vestel qui propose de la 3D passive et active (la dernière ne fonctionnait pas !).

Le son

Comme l’an dernier, une multitude de casques, enceintes avec un choix énorme. Sans fil, multiroom et Audio Hi res sont les mots clés de l’audio à l’IFA. Les constructeurs de TV soignent l’audio. Certains fabricants affichent le logo Son DTS (Vestel, Grundig), d’autres s’associent à Harman Kardon comme TCL.

Les barres de son associées aux téléviseurs sont elles aussi arrondies. La mode lancée par Samsung est reprise par Hisense.

barre de son incurvée

La surprise vient de Philips avec une paire d’enceintes verticales d’une finesse jamais vue et qui reproduisent un niveau de basse extraordinaire.

HP philips 2

En bref,

  • En perte de vitesse : les mini caméras style Gopro, les applis TV connectée.
  • En progression : les montres connectées et les casques de réalité virtuelle. Beaucoup de succès chez Samsung et Sony où il faut être patient pour faire l’expérience et revêtir l’un des douze modèles exposés. Loin de là, au hasard d’une allée, coincé entre deux PME sur un stand de 9 m2, Zeiss présente son VR ONE.

VR Zeiss

 

 

Ce contenu a été publié dans Audio, Presse, Ultra-HD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *